Vivre en en-Cabanes -un modèle pour communautées alternatives

 

Dans une situation ou de plus en plus de monde cherche son bonheur dans une vie alternative dans un environnement rural ou periurbain, en fuyant la chaleur du stress déstructeur de la vie „modèle neolibéral“- ceci est un modèle praticable et utile.

Pas seulement des jeunes n'ont pas les moyens pour réaliser leur rève d'un paradis écologique ce qui necessite l'achat d'un terrain, maison, bâtiments, materiel, installations, etc. assez couteux, même avec beacoup de savoir faire en autoconstruction.

Le principe de „Cabin Culture“ consiste à organiser la vie pour une communauté en espace commun et individuel -comme cabanes (cabins) en positions favorables du terrain (voire Feng shui / Geomantie).

L'espace commun fonctionne sur le principe de cooperation, partage (= économies, p.e. un lave-linge de qualité pour tous), convivialité et solidarité.

Il comprend: la salle commune, cuisine, transformation et stockage, salle de bain (sauna, well-being, fitness…), bureau, médiatheque et bibliothèque,espace enfants, ateliers et hangars pour le matériel, élevage(s), infrastructure (ènérgies-eau-chauffages…), ateliers et espaces de production, espaces pour visiteurs, garage et parc de véhicules, etc..

Cependant alors que durant l'été on passera beaucoup d'heures en exterieur, l'hiver les espaces communes seront plus fréquentés.

Concernant les cabanes on peut être créatif: Heureusement la loi permet des structures au-dessus de 20 m² sans permis de construire ce qui ouvre la possibilité à des belles créations de cabanes, tiny-houses, etc.. Des emplacements pour structures mobiles comme caravane, Wohnwagon (voire l'internet), roulotte, yourte ou tentes (par saison sèche) pouraient être intégrées. L'été, ceci aura de l'intéret comme emplacement pour aceulllir des visiteurs, nomades, WWOOFers et stagiaires.

Des petites systèmes photovoltaiques sont disponibles à petit prix et faciles à installer.
L'eau de pluie peut être collectée pour se laver et plus. Des toilettes sèches remettent nos aliments digérés comme engrais à nos arbres.
Un chauffage bien isolé (qui n'allume pas la cabane comme un poil en fonte) peut servir comme petite cuisinière si necessaire.

Le modèle de „Culture-Cabane“ est un élément utile dans le cadre de la „Nouvelle Culture Rurale et Periurbaine“ -en permanence, transition, et transformation (comme pour créer des écovillages et „éco-clusters“. Ce qui à l'effet de densifier le réseau alternatif et nous rend plus autonomes et indépendents.