Bouddhisme et méditation -c'est quoi ?

C'est une "réligion" ?
Le terme "Bouddhisme" a été créé il y a 200-300 ans par les Anglais qui colonisaient l'Inde et l'Asie
-dans leur projection deiste le pratiquants du Dharma étaient ceux qui font des prières au Bouddha -leur dieu.
Alors cette tradition c'est quoi ? Les gens qui "pratiquaient le Dharma (=la verité)" suite à l'exemple du Bouddha Siddharta regardaient profondemment leur ésprit = leur monde de phenomènes.
C'est un peu comme la tradition philosophique en occident, mais avec une direction positive: éliminer la souffrance et devenir heureux, incluant une vue critique sur l'observateur ou "le philosophe".

Un point de réflexion central est notre attachement à un ego et ses projections -qui est vu comme la cause de la souffrance (et de tas de complications). On à ce gôut dans nos mots "egoiste", "egocentrique" "ego gonflé"...
Alors on voit le long des traditions intellectuelles et psychologiques un raffinement de la vue sur ce "soi" (et de la profondeur de la "non-identité") et du monde qu'il crée moment par moment.
On commence comme nos scientifiques en démontant tout qui semble solide en "atomes" et en moments de conscience et ca aboutit par une déscription de la nature de notre ésprit qui inclue pas seulement l'absence de fabrications intenables et ridicules mais qui contient le potentiel qui est sage et brilliant -notre "nature Bouddha". En bref...
Par conséquence, apprendre et étudier est bien, mais il faut le réaliser -et c'est ici que contemplation et méditation ont leur place: regarder directement son ésprit, "aller au fond" de l'expérience.
Et d'avoir un "ami spirituel" qui s'y connait un peu peut être utile...

En tibétain "méditer" est "gom" ce qui signifie "s'habituer", devenir intime avec (son ésprit): ceci signifie pas tellement de cultiver des concepts (méditare = contempler) mais d'utiliser une analyse directe et logique -le contraire de concepts ou croyances- pour arriver à la certitude dela vraie nature qui devient l'objet de la méditation.

Le DHARMA complet est celui du Mahyana -basé sur la tradition de Nagarjuna (Prasangika) et celle formulé par Asanga (Shentong -qui inclue la description du resultat des qualitées d'un être éveillé).

Une vue focusé sur l'auto-libération reste limité lors que tout est interdépendant et une identité spirituelle (même aboutissant dans le monde des dieux) reste dans le cycle de renaissances douloureuses. Et ne libère pas -comme une méditation qui est concentration (sans sagesse transcendante ="prajna") donne un calme temporaire, mais pas la libération de l'éveil.